La peur vous empêche-t-elle d’avoir un style de vie financièrement viable ? - Prêt Conseil

La peur vous empêche-t-elle d’avoir un style de vie financièrement viable ?

La peur vous empêche-t-elle d’avoir un style de vie financièrement viable ? Souvent, les idées préconçues à propos de l’argent qui peuplent nos esprits conditionnent nos rapports à l’argent et nos façons de dépenser ou d’économiser. Est-il possible de détruire ces idées négatives et malsaines ? Ces cinq stratégies vous aideront à garder le cap sur le chemin de la tranquillité financière.

 

anxiété

 

  1. Estimez le degré de vos difficultés financières

Les inquiétudes, la peur et même la panique peuvent produire beaucoup de stress, cependant les conséquences varient considérablement selon des degrés et les répercussions. L’inquiétude peut servir de sonnette d’alarme vous indiquant que le moment est venu d’agir. Par exemple, vous pouvez commencer à vous préoccuper de vos fonds de retraite même si c’est un problème encore lointain. Cette inquiétude peut également vous amener à réfléchir aux différentes options d’investissement, de fond de retraite ou encore de stratégies d’économies, qui vous amèneront inévitablement à agir. L’inquiétude n’est pas problématique en elle-même, et elle peut même vous amener à prendre des décisions et à agir.

La peur est quelques degrés au-dessus de l’inquiétude. Vous venez d’être renvoyé de votre travail avec seulement six mois d’avance. Vous avez peur de ne pas trouver un nouvel emploi avant d’avoir épuisé votre solde. Votre aîné entre au lycée et vous avez peur que dans le futur l’université coûte trop cher. Ou bien vous avez un peu trop dépensé durant vos dernières vacances et vous ne savez comment vous aller pouvoir payer la facture de votre carte de crédit. La peur, tout comme l’inquiétude, est un signal vous indiquant qu’il est temps d’agir, mais son impact émotionnel est plus important et l’urgence de trouver des solutions est plus grande. Cependant, la peur peut toujours être manœuvrée.

Sur une échelle d’anxiété de 1 à 10, la panique est niveau 11, elle apporte également des symptômes physiques, du cœur qui palpite à la transpiration intense en passant par la tension musculaire. Vos pensées filent à toute vitesse, le sommeil vous semble un luxe réservé aux autres, vous tombez sur les nerfs de votre partenaire, et la pille de factures qui s’accumulent vous dépasse totalement. Le déni devient la voie de la facilité et de la tranquillité de façade. Voilà les symptômes d’une panique financière. Par définition une panique est une peur irrationnelle qui dépasse de très loin la simple anxiété.

 

  1. Regardez la vérité en face : la panique financière est réelle

Alors que beaucoup de gens ont des difficultés à admettre qu’ils ont un accès de panique, identifier les premiers signes est la première étape pour gérer la situation. Sachez que vous n’êtes pas seul. Les recherches démontrent que 20% des adultes sont affligés d’une forme ou d’une autre de panique financière, ce qui prouve l’idée souvent taboue du pouvoir de l’argent. Combattre vos démons financiers peut être une tâche qui vous isolera plus que la perte de poids ou même que de combattre une addiction, car l’argent est souvent un sujet tabou.

Les paniques financières peuvent prendre plusieurs formes. Elles naissent généralement d’idées préconçues que l’on nourrit en grandissant, ou que l’on crée suivant son expérience, ses observations et ses interprétations. « La richesse personnelle est fondée sur le solde positif de mon compte en banque » ou « Tout type de dettes devrait être évité » ou encore « Il faut éviter toute dépense liée au plaisir immédiat » voilà des idées préconçues qui peuplent souvent inconsciemment les esprits.

Des experts comme Ted Klontz, Rick Kahler et Brad Klontz démontrent dans leurs recherches que ces idées toutes faites ne sont souvent que des vérités très partielles qui peuvent mener à des comportements peu productifs et parfois destructeurs.

Si l’inquiétude et la peur peuvent servir de prise de conscience, la panique apporte un sentiment d’impasse et d’échec total. Elle peut vous paralyser au point de renier tout problème financier et vous amener à espérer qu’ils se résoudront tout seul. Cependant niez vos problèmes entraine des conséquences, c’est une réaction qui peut avoir un effet boule de neige très important car par exemple ne pas tenir compte d’une facture peut la faire grossir considérablement. Ne désespérez pas car la panique peut être surmontée.

 

  1. Concentrez-vous sur l’avenir

Imaginez-vous au volant de votre voiture, en route pour le supermarché. Par moment vous lancez un coup d’œil au rétroviseur, mais la majeure partie du temps vous regardez droit devant vous. Appliquez cette analogie à vos finances. Certes, il est utile de reconnaitre que vous avez trop dépensé, ou que vous ne vous êtes pas préparé pour certaines dépenses, mais considérez cela comme un « coup d’œil dans le rétroviseur » et replacer votre attention sur l’avenir.

Arrêtez de vous martyriser avec vos erreurs, si vous ressentez de la culpabilité, de la honte ou un sentiment d’échec, prenez en compte les idées préconçues que vous avez en tête. Reconnaissez qu’une façon de penser « tout ou rien » ou une tendance à la dramatisation peuvent fausser votre vision de la réalité. Essayez de vous parler à vous-même, éliminez les jugements et les mots négatifs comme « mauvais » « faible » « incompétent » ou « échec ».

Regardez vers le futur, considérez la paix financière et imaginez les sentiments positifs qui s’en dégagent.

 

  1. Planifiez votre stratégie

Si votre cheminement vous semble trop difficile, considérez l’analogie proposée par l’expert du domaine Barbara Coloroso. Imaginez conduire sur une autoroute couverte de neige à tel point que vous ne pouvez pas apercevoir le marquage au sol. Comment ressentez-vous cela ? Peut-être éprouvez-vous une sensation de liberté, mais sans doute vous vous demandez comment évitez d’entrer en collision avec les autres véhicules, ou comment ces derniers peuvent-ils vous éviter. Maintenant imaginez conduire sur la même route, mais les voies sont encadrées et séparées par de très hauts murs. Vous vous sentez étouffé, écrasé, claustrophobe ?

La plupart des gens se sentent en sécurité lorsqu’ils conduisent sur des routes dégagées ornées de belles lignes jaunes qui servent de guide et rassurent. Tracez donc vos propres lignes jaunes sur votre stratégie financière. Imaginez votre destination et déduisez-en le plan pour y parvenir.

Supposons que vous décidiez d’établir un budget mensuel, mais votre estomac se noue à cette simple idée. Evitez de placer trop de pression sur vos épaules en voulant à tout prix établir un budget mensuel détaillé avant la fin de la semaine. Au lieu de vous imposer cette pression trop grande, séparez votre plan en plusieurs parties. Consacrez-vous aux indispensables cette semaine : nourriture, logement, frais utilitaires. La semaine d’après vous pourrez considérer les dépenses occasionnelles : vêtements, loisirs etc. La semaine suivante vous pourrez envisager les plans d’épargne et fonds de retraite.

Etablissez des buts petits, simples et flexibles. N’organisez pas votre propre échec en ayant des buts trop difficiles, au contraire, essayez d’être doux avec vous-même, comme vous le feriez avec un enfant qui apprend à faire du vélo. Encouragez-vous régulièrement et murmurez-vous des messages positifs, célébrez les petites victoires car elles vous appartiennent.

Si votre situation financière vous semble trop complexe à gérer à vous tout seul, demandez l’aide d’un professionnel. Un thérapeute financier est un spécialiste maîtrisant les domaines cognitifs, émotionnels et comportementaux qui aident à acquérir une bonne santé financière. Vous pourrez aussi trouver des conseils auprès des travailleurs sociaux, des psychologues et même des psychiatres spécialisés dans la restructuration cognitive. Ils vous aideront à localiser les comportements et idées négatives, à les évaluer et à les remplacer par des solutions constructives.

 

  1. Développez et utilisez de nouvelles idées concernant l’argent

L’argent est un objet inanimé, la manière dont le considérez et comment vous l’utilisez détermine sa véritable valeur. C’est un concept très important qui est utilisé depuis des générations par des gens qui ont « réussi » et qui manipulent beaucoup d’argent. Si cette définition du succès vous convient adoptez-là, sinon réécrivez-là ! Pensez également au message que vous désirez passer à vos enfants à propos de l’argent.

 

Développer une approche de l’argent rationnelle et équilibrée est sans doute la stratégie financière la plus prudente et la plus libératrice que vous puissiez mettre en place.

Il n'y a pas de commentaires encore, laissez en un plus bas !

Partagez votre expérience

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*