L’éducation financière de vos enfants est-elle une mission impossible ? - Prêt Conseil

L’éducation financière de vos enfants est-elle une mission impossible ?

L’éducation des enfants en général est un domaine dans lequel les parents investissent corps et âme : l’apprentissage des bonnes manières, d’une bonne conduite envers les autres, la transmission d’une culture, de valeurs et d’éthique et la liste est longue……..Bref, l’éducation représente pour les parents un défi à relever car il faut faire mieux que les grands parents et adapter ainsi nos valeurs morales à un monde qui ne cesse d’évoluer. A ce propos, l’éducation financière ou l’acquisition de compétences financières n’est pas un sujet très apprécié par les parents et souvent oublié dans les programmes éducatifs. Néanmoins, nous sommes témoins, au cours des dernières années, d’un effort honorable visant à inclure l’apprentissage de bases financières dans les programmes depuis l’école élémentaire. Les parents et les éducateurs, tentent de transmettre leur savoir en matières de finances personnelles : ils échouent, la plupart du temps, à cause de leur méconnaissance ou parce qu’ils ne réussissent pas eux-mêmes à gérer leurs comptes personnels. Cependant, il ne faut pas oublier que les adultes ont acquis ce que les enfants n’ont pas encore acquis : l’expérience et la perspective. En effet, il n’est pas nécessaire d’avoir un passé financier extraordinaire pour pouvoir transmettre de bonnes bases. Il vaut mieux que les parents et éducateurs fassent profiter leurs enfants de leur expérience .Mais qu’est-il indispensable de transmettre avant de partager  votre expérience ? Lorsqu’il s’agit d’éducation financière, il est indispensable de commencer par déterminer les notions d’argent, de revenus et d’épargne. Dites-vous bien que si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera à votre place et peut-être d’une manière erronée : que pensera votre enfant lorsqu’un camarade de classe lui confiera que » les riches ont de la chance » ? Que pensera-t-il alors de l’argent et quelle motivation aura-t-il à apprendre à gérer ses comptes plus tard, après avoir entendu que l’argent est une histoire de chance ? Voici donc quelques conseils importants qui vous aideront à relever le défi de l’éducation financière se résumant à trois notions essentielles : l’argent et sa valeur, les dépenses et les  revenus face à nos besoins ainsi que l’épargne et la valeur temporelle de l’argent.

La valeur de l’argent

Évidemment, il y a un âge pour tout. Un enfant de quatre ans ne pourra qu’apprendre à compter les petites pièces tandis qu’un adolescent pourra apprendre à gérer son argent et ses dépenses. Par conséquent, il est tout d’abord important de comprendre la nécessité de l’acquisition de compétences financières et ce, dès le plus jeune âge. Il est important de les initier dès le plus jeune âge aux prémisses de la finance, à savoir compter les petites pièces, faire la monnaie et mettre de côté un peu d’argent dans une tirelire. Nos enfants, étant des acteurs économiques actuels et futurs, ont besoin de développer leurs compétences en gestion financière justement à cause des crises financières que nous traversons afin de réduire le risque de s’endetter et de basculer dans la  pauvreté. Ils doivent apprendre à traverser des périodes plus ou moins difficiles. Il faut les initier au fait que l’argent peut perdre de sa valeur en période de crise : ils devront alors dépenser moins pour pouvoir survivre. Il faut  aussi, les informer le plus tôt possible en matière de gestion, de secteur bancaire, des investissements, du crédit, des assurances et des impôts. Il est important de le faire le plus tôt possible à cause du lien direct entre l’âge et les changements comportementaux. Bref, l’éducation financière dispensée à un jeune âge reste la plus efficace. Vos enfants pourront, de cette manière, mieux faire face une fois adultes, aux difficultés relatives à la gestion financière telle que la nécessité de l’épargne et même créer une entreprise tout en gérant d’une manière efficace les risques pouvant représenter un obstacle à l’atteinte de leurs buts. D’ailleurs, l’enseignement portant sur la valeur de l’argent débouche au bout du compte sur la capacité à être indépendants, à entreprendre un projet, à gérer et à réussir. En général, il faut à tout âge avoir confiance en nos enfants et à leur capacité à prendre des décisions positives. Apprendre à gérer son argent, c’est aussi apprendre à se gérer et à gérer nos projets d’avenir. C’est cela justement qu’il faut leur transmettre.

Les revenus et les dépenses : il faut leur apprendre à faire la différence entre « je veux et j’ai besoin de ».

Il s’agit donc d’aider nos enfants à réaliser leur potentiel économique afin qu’ils puissent développer des compétences pratiques pour survivre : cela consiste entre autres, à leur apprendre à gagner de l’argent de manière éthique et durable, à redoubler de créativité et d’ingéniosité. Toutes les méthodes sont bonnes depuis la rémunération des tâches ménagères chez vous jusqu’à la rémunération d’un bon travail à l’école. A partie de six ans et jusqu’à dix ans environ, il est bon de leur inculquer la différence entre ce qu’ils ont besoin d’acheter et ce qu’ils voudraient acheter mais n’en n’ont pas forcément besoin. Souvent, ils confondent la nécessité avec l’inutile. Beaucoup de jeunes enfants ont toujours l’impression d’être obligés d’acheter quelque chose ; ils en ressentent le besoin comme si le jouet désiré était nécessaire et vital. En fait, ils n’arrivent pas à faire la différence entre la nécessité et l’inutile justement à cause du fait qu’ils manquent d’expérience. Ils n’ont pas à travailler pour gagner leur vie et par conséquent ne peuvent pas comprendre la différence. Cependant, il faut absolument leur faire comprendre la différence car cela évitera beaucoup de dépenses inutiles dans leur vie adulte. Par exemple, il est conseillé de leur expliquer la différence entre les dépenses nécessaires et celles que nous pourrions éviter lorsque nous sommes au supermarché ou dans un centre commercial. Il faut aussi leur expliquer combien coûtent les  jouets comparativement aux produits alimentaires ou autres produits de première nécessité. Ils doivent absolument comprendre comment une somme gagnée durement peut être dépensée rapidement. A partir de 10 ans, ils peuvent comprendre comment devenir un consommateur avisé et aussi comment planifier à court terme et à long terme. A ce stade, il est important pour eux, de comprendre que leur décisions peuvent avoir des répercussions sur leur avenir et leurs projets, par exemple lorsque l’enfant souhaite casser la tirelire pour s’acheter le dernier Smartphone. Chaque décision prise comprend en effet un risque. Il faut donc les prévenir des effets néfastes de la publicité. Parfois celle-ci les pousse à vouloir absolument acheter et à dépenser tout leur argent de poche. Modifier leur appréhension de la publicité contribuera finalement à leu inculquer de bonnes bases pour l’avenir : ils ne deviendront pas des « machines à acheter ».Il s’agit ici de viser un changement comportemental. Finalement, il est indispensable pour ces jeunes de se créer un but afin de mieux gérer leur argent. Apprendre à faire face à un problème même fictif peut s’avérer être très efficace.

Faire face à une difficulté peut constituer un bon moyen de comprendre l’épargne.

Pourquoi la notion d’épargne est-elle une notion fondamentale sans laquelle aucune éducation financière ne serait vraiment possible ? Souvent, le fait de résoudre un problème en mettant de côté une somme d’argent prévue à cet effet, est le meilleur moyen d’initier vos enfants à l’épargne. Par exemple, si votre enfant  a décidé d’acheter quelque chose de très cher et que vous ne pouvez pas vous permettre de lui acheter, dites-lui de travailler pendant les vacances (s’il est en âge de travailler) et d’économiser l’argent  dans ce but précis. Par ce biais, il apprendra à économiser et apprendra la leçon la plus importante en matière de finances personnelles. Il a fait face à une situation donnée et l’épargne lui aura permis de régler son problème. Par la même occasion, il comprendra qu’il faut de la patience pour gagner de l’argent et l’économiser ; au bout du compte, il sera plus satisfait de l’objet acheté.

Évidemment, l’épargne n’est pas toujours une tâche facile et attrayante, même pour les adultes. Mais, elle peut aider vos enfants à comprendre la gestion financière. En effet, votre enfant sera plus tard confronté aux banques, aux crédits de consommations, aux taux d’intérêts et à l’investissement. Ils doivent apprendre à négocier, à savoir quoi acheter et  surtout à éviter les délits financiers. Une bonne méthode consiste à leur ouvrir un compte d’épargne et un compte courant le plus tôt possible, afin qu’ils puissent expérimenter la gestion d’un compte. Ils pourront ainsi s’initier aux taux pratiqués en matière de compte d’épargne et les comparer. Ils pourront aussi s’initier à d’autres formes d’investissement comme les actions boursières. Pour ce qui est du compte courant, ils apprendront à comparer les services bancaires et leurs coûts.

Finalement, ils pourront alors appréhender la valeur temporelle de l’argent. Une somme maintenant épargnée aura toujours plus de valeur si on l’investit à long terme. Cette perspective conjugue temps et rentabilité et constitue l’un des enseignements essentiels lorsqu’il s’agit d’éducation financière. En effet, une fois ce principe assimilé, il sera beaucoup facile d’épargner et de bien gérer ses comptes.

L’éducation financière n’est donc pas une mission impossible. Comme toute éducation, elle doit se faire dès le plus âge pour être efficace. Il est inconcevable de la négliger dans un monde où tout parle de finance et d’argent. Savoir lire, écrire ou savoir gérer son argent doit être considéré comme une compétence indispensable et élémentaire. Bien sûr, il faudra adapter les enseignements et les conseils à l’âge de l’enfant. Cependant, le but du jeu consiste à les encourager à prendre de bonnes décisions, à devenir indépendants, quelque soit leur âge. De plus, la bonne gestion d’un compte consiste aussi à comprendre la notion d’épargne et  son but. Finalement, l’investissement constitue le dernier maillot de la chaîne et le plus difficile à comprendre pour un jeune sans expérience. En effet, beaucoup d’adultes ne comprennent vraiment l’investissement qu’après avoir pris de mauvaises décisions et qu’après en avoir subi les conséquences. Il serait donc bon d’initier nos enfants àl’investissement avant qu’ils ne commettent eux-mêmes leurs premières erreurs. Il faut juste s’entêter et nos efforts seront récompensés. N’oubliez que la meilleure récompense que nous puissions recevoir consiste à voir nos enfants réussir à réaliser tous leurs projets d’avenir.

Il n'y a pas de commentaires encore, laissez en un plus bas !

Partagez votre expérience

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*